Jeudi 16 août 2012

Les chauves-souris

La Société Française pour l’Étude et la Protection des Mammifères (SFEPM) vous invite à participer à la 16e NUIT EUROPÉENNE DE LA CHAUVE-SOURIS, entre le 23 et le 26 août, un peu partout en France.

Les Chiroptères ou Chauves-souris sont des Mammifères. Ces mammifères volants ont conquis quasiment tous les milieux de la planète. On les trouve dans un nombre impressionnant de gîtes naturels : milieux souterrains, crevasses et fissures des parois rocheuses, sous les feuillages, derrière les écorces ou dans les cavités des arbres. Depuis que l’homme s’est fait bâtisseur, elles occupent aussi la majorité des constructions, des charpentes aux caves, en passant par les ponts et les ouvrages militaires.

L’aile de la Chauve-souris est en fait une main modifiée. A l’exception du pouce, les autres doigts sont particulièrement allongés et sous-tendent une fine membrane de peau, souple et élastique, assurant la portance. Cette main ailée peut aussi servir de protection quand l’animal est au repos. Il s’en enveloppe alors comme d’une grande cape isolante. Les ailes agissent aussi comme un régulateur thermique. Brassant l’air nocturne, elles contribuent à abaisser la température de l’animal en vol. Les Chauves-souris ne se contentent pas de voler, certaines se déplacent avec agilité sur le sol, dans les branches ou sur les voûtes des cavités.

Presque toutes les Chauves-souris passent une grande partie de leur vie la tête en bas. Les pieds des Chiroptères ont subi une adaptation qui s’avère idéale pour s’accrocher facilement aux branches, aux voûtes des cavités ou aux charpentes. Quand elles se suspendent, leur poids exerce une traction sur des tendons qui maintiennent les griffes en position d’accrochage. Elles ne dépensent donc aucune énergie, même pendues pendant de très longues périodes.

Presque toutes les Chauves-souris quittent leur gîte à la tombée de la nuit. L’essentiel des espèces s’oriente et chasse à l’aide de l’écholocation, un système comparable au sonar qui leur permet d’évoluer dans l’obscurité la plus totale. Elles font partie des rares animaux qui peuvent « voir avec leurs oreilles ». La vue si elle est tout à fait fonctionnelle, constitue l’un des sens les moins performants, l’ouïe et l’odorat étant particulièrement développé.

En Europe, toutes les Chauves-souris sont insectivores. En une nuit, une Chauve-souris peut consommer près de la moitié de son poids en insectes variés tels les moustiques et autres parasites de l’homme, mais aussi des papillons de nuit dont beaucoup d’espèces se développent aux dépens des cultures, des arbres fruitiers… Les Chauves-souris se comportent donc comme d’excellents insecticides naturels, et ceci sans empoisonner le sol et l’eau pour des dizaines d’années.

Rendez-vous le 23 août à 20h30 sur le parking de la grotte de Villars dans le cadre de la Nuit Européenne de la Chauve-Souris. Entrée gratuite

Au programme : film, débat et sortie nocturne à la rencontre des chauves-souris.

Prévoir lampes de poches et chaussures de marche.

Documents à télécharger